Retrouvez moi sur Saatchi !
Retrouvez moi sur Saatchi !

Poetry : CHÂTEAU n°5

 

Ce mardi-là, comme d'habitude,  je fis faux-pas à Orphée

Et sur le pas de sa porte, j'ai flyé pour Mars 

porter visite à ma Souveraine d’Ares.

 cité façonné de rubis, ces femmes régnantes

D’une poigne de fer.

 

Les hommes enfermés dans le soufre font couler la forge

Et n’en sortent seulement la nuit

pour rejoindre leurs foyers

en frêles sous-fifres.

 

A ces fameuses, j’ai attribué : colère et force,

Passion et sang qui en firent des déesses.

Fulgurances  et flagrances ,

Sujet de désirs

 

À la différence d'autres fois l’atmosphère était suffocante,

Des cris d’orgasmes résonnaient, ça et là

le sentier,

jonché d’orgies, soumis, je ne pus résister.

 

Me voilà emprisonné par des furies,

corps suant, glissant les uns sur les autres ;

Affamer de ce délice de chaire suave,

m’y adonnant avec ferveur

 

Et subitement dans cette folie

Je sentis des ongles griffus se faufiler par les ports de ma peau,

m’arrachant au plaisir qu’on m’eût fait.

 

Affaiblie et me sentant saigner des flots,

je perçu des épines s’iriser sur leurs épidermes,

m’isolant dans une forêt de ronces,

et ce fut ma fin,

 

Oui, le rêve a comme un feu, femme, fumée et cendre.

 

2014

Écrire commentaire

Commentaires : 4